L’île de Gorée

L’île de Gorée, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour avoir été un haut lieu de l’histoire de l’esclavage en Afrique, est la principale attraction touristique de Dakar. De ce fait, on y trouve pas mal de touristes et la population locale a su s’adapter en vivant de l’artisanat. Le site est facilement accessible avec un bateau qui fait le trajet régulièrement dans la journée moyennant 7,50€ l’aller/retour pour les « non résidents », 1,50€ pour les sénégalais.

Ile de Gorée vue du bateau Gorée, embarquadère

Avec les bénéfices tirés du tourisme, l’île est très bien entretenue et la plupart des bâtiments sont en bon état, d’autres moins mais contribuent au charme de l’île. Je pense que son « esprit » et son architecture sont restés les mêmes qu’il y a un ou deux siècles. Les ruelles respirent le calme et la simplicité.

Rue Gorée 1 Rue Gorée 2 Rue Gorée 3 Rue Gorée 4

Des enfants jouent, pendant que les grands discutent à l’ombre d’un baobab. Les femmes confectionnent des bijoux pour les vendre pendant que leurs maris pêchent en mer à bord de leur pirogue. Le temps prend le temps de s’écouler.

Gorée, il en faut peu pour être heureux Gorée, à l'ombre d'un arbre

Gorée, le temps passe Gorée, le retour des pêcheurs

Gorée est célèbre pour avoir été un lieu de passage des esclaves africains avant d’être envoyés en Amérique. Pour faire perdurer l’histoire de la traite négrière, une « esclaverie » datant de la fin du 18e a été rénovée pour accueillir les visiteurs, c’est la « maison des esclaves ». Pour la modique somme de 0,75€, il est possible de la visiter accompagné de son conservateur (malheureusement absent ce jour là) qui paraît-il, arrive à faire ressentir ce qu’il s’est passé dans ces murs. Pour plus de précisions, je vous renvoie vers Wikipédia. Les couleurs des murs extérieurs font contraste à l’insalubrité des cellules au rez-de-chaussée, sous l’étage qui servait de résidence aux « maîtres » :

Maison des esclaves, colorful Maison des esclaves, sombre cellule

Bref, une escapade parfaite pour « sortir » de la jungle de Dakar. Une impression d’ailleurs et de vacances à dix minutes de bateau, le pied!

Pas mal de personnes m’ont demandé de mettre plus de photos dans mes articles donc voici le lien vers toutes les photos de la visite de l’île 🙂

Publicités

3 réflexions sur “L’île de Gorée

  1. magnifique photos j’ai fait un tour sur picasa sa flaire bon les vacances tes tof j’adore kiss frangin

  2. Il fait des bonnes photos ce petit 550D quand même!!! C’est aussi grâce au photographe! lol La bise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s