Conseils aux voyageurs

Cet article n’est pas là pour faire peur aux personnes désirant venir à Dakar, ni pour faire regretter celles ayant déjà pris leurs billets, loin de là. Il rebondit en fait sur l’article « Etre blanc à Dakar » publié il y a quelques semaines. C’est une sorte de petit guide réunissant des trucs et astuces pour « survivre » à la jungle de Dakar et ne pas se faire avoir à chaque coin de rue (surtout vers les coins touristiques et le quartier du Plateau). En suivant ces quelques lignes, vous devriez éviter pas mal de désagréments.

Cet article sera complété au fil du temps, de mes expériences et celles de mon entourage.

  • à votre arrivée à l’aéroport, gardez toujours un oeil sur vos bagages dès qu’elles apparaissent sur les tapis. D’une manière générale, gardez vos objets de valeur en cabine, les bagages en soutes peuvent être « tatées » par des malintentionnés au cours de leur trajet entre les soutes et les tapis… Pour votre retour, même chose.
  • n’ayez pas l’apparence d’un touriste : portez un pantalon et des chaussures (oubliez short et tongs en ville), surtout pas de sac à dos.
  • si vous vous baladez avec un guide touristique, couvrez le proprement avec un papier pour plus de discrétion.
  • laissez votre passeport au placard, prenez seulement une photocopie sur vous.
  • baladez-vous les poches légères : un vieux téléphone, pas de montre bling-bling, juste assez d’argent pour la journée.
  • repoussez les gens qui vous accostent du genre « y’a un concert de machin au bar bidule ce soir », « viens voir ma boutique/fabrique », « hey tu te souviens pas de moi? » ou encore le discours très bien rodé du « je viens d’avoir un enfant, il doit être honoré par le don d’un étranger ». Le plus souvent, ignorez les gens qui vous approchent avec trop d’enthousiasme dans la rue.
  • si un mec vient vers vous en vous présentant un tshirt, prenez garde, ses collègues sont déjà derrière vous pour vider vos poches et sac… N’hésitez pas à crier « Voleur » ou un truc du genre, ils fuiront.
  • vérifiez régulièrement si personne ne vous suit. En cas de doute, changez le rythme de vos pas et amusez vous à changer de trottoir, vous aurez rapidement la réponse. Si c’est le cas, n’ayez pas peur d’aller remonter les bretelles du mec.
  • si vous êtes seul et désirez prendre un taxi, montez à l’avant. En cas de problème vous pourrez descendre et personne ne vous retiendra à l’arrière. Et si quelqu’un monte dans votre taxi en route et parle en wolof au chauffeur, méfiez-vous, le chauffeur est peut être « copain » avec cette personne pour vous emmener dans un endroit à l’écart.
  • si vous conduisez un véhicule, faites vous faire un permis international en préfecture, ça prend 5 minutes. Si un policier voulant faire du zèle vous arrête et prend votre permis, vous n’aurez aucun regret à lui laisser l’international…
  • n’ayez jamais le dernier mot avec les policiers sous peine d’alourdir la note. Même si vous êtes en règle, on trouvera toujours quelque chose à vous reprocher du genre : « Vous n’avez pas mis le clignotant quand je vous ai fait signe de vous garer ». Si vous êtes pressé, donnez un bakchiche et ça devrait être bon (c’est malheureux mais ça fonctionne encore comme ça). Si vous avez du temps et du courage, vous pouvez dire « ok, je veux payer l’amande, mais au poste ». Coup de poker, soit il dresse un PV, soit il vous laisse repartir car l’argent n’ira pas dans ses poches et qu’il n’a pas un motif valable d’infraction…

Encore une fois, n’ayez pas peur et ne soyez pas parano, juste vigilant. Si en lisant cet article vous avez l’impression que « c’est trop », c’est pourtant les réflexes à acquérir pour éviter les mauvaises surprises. Dakar reste une grande ville avec ses règles.

Publicités

4 réflexions sur “Conseils aux voyageurs

  1. Hello Charles,

    Moi qui comptais prendre des vacances au Sénégal tu m’as presque fait aussi peur que le guide du Routard avant que je parte en Inde .
    ‘fin comme tu dis je sais bien qu’il ne faut pas être parano non plus, comme partout…

    Par contre, petite question, par rapport à Delhi tu te sens plus/moins en sécurité à Dakar? Tout aussi oppressé?

    J’espère que tu t’éclates en tous cas.
    Hélène

    • Coucou 🙂

      Fais comme si j’étais le guide du routard alors… et que ça ne t’empêche pas de venir si tu as l’opportunité! 😉
      Je me sens moins en sécurité à Dakar qu’à Delhi, après ça dépend des quartiers et puis je me dis que ça ne doit pas être pire qu’à Paris. Ici, ce sont les gens qui m’oppressent et non un tout comme à Delhi. Mais ça ne m’empêche pas de profiter!

      Biz.

  2. il y a des pickpockets PARTOUT .. c’est sur à Dakar il faut faire attention mais leur intention n’est pas de tuer ou de faire mal juste avoir l’argent et les objets de valeurs .. certes c’est un article qui fait un peu peur mais une fois au pays on l’oublie vite et on est heureux d’etre au pays de la TERANGA !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s