La photo du jour (04/03/13)

Amadou & Mariam ont sorti les boubous « bling bling » pour leur concert sur la scène de l’Institut Français à Dakar, le 1er mars 2013. Comme d’habitude à l’Institut, le public a mis du temps à s’ambiancer mais au final, la foule a su rendre aux artistes une énergie communicante! 1h30 de bonne instru et de belles paroles rythmées par les « Chaud Chaud Chaud » de Mariam.

Amadou & Mariam en concert à Dakar

En bonus, quelques extraits du concert (« Je pense à toi » et le « Le dimanche à Bamako ») :

Publicités

Daily life 2

Pour bien démarrer l’année (que je vous souhaite excellente), voilà un second opus de la série « Daily life » avec des photos de mon quotidien dakarois :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Obtenir le permis de conduire au Sénégal

Que ce soit clair, suite à la diffusion du reportage sur D8 à propos des permis de conduire au Sénégal, vous ne trouverez ici aucune info sur une quelconque façon frauduleuse d’obtenir le permis.

Nous avons vu, il y a quelques semaines, combien il était facile d’obtenir son code de la route au Sénégal. Et bien figurez-vous que pour décrocher le fameux papier rose, c’est aussi simple… Que ce soit le permis auto, moto ou encore camion, c’est le même parcours de santé.

Première étape, la visite médicale. Une visite chez le médecin « espécial visite médicale pour le permis » s’impose. Montre en main, la consultation dure environ 1min30s, pas plus. « Regardez le mur, quelles sont les lettres de la première ligne? » (ça rappellerait presque l’oral du code). Bien entendu, la première ligne est celle qu’une taupe serait capable de lire. « C’est bon, vous êtes apte à la conduite ». Terminé. Ceci n’est donc qu’une formalité et quiconque passera le test haut la main.

Permis pochette surprise

Seconde étape, l’épreuve (tant redoutée en France). Vous arrivez sur le centre d’examen. Vous attendez votre tour, montez dans la voiture. Vous stressez?! Pas besoin! « Démarrez le moteur, garez vous en bataille entre les deux pneus ». C’est fini. Bravo! Vous avez réussi avec brio l’épreuve du permis sans avoir passé la seconde. En revanche, attention au calage, ça pourrait vous coûter un recalage…

Mais attendez, on a pas oublié une étape là?! Si si, celle de savoir comment conduire une voiture. Là, deux cas de figure, vous tenez à savoir conduire et votre auto école est sérieuse, vous allez alors faire quelques heures de conduite pour maîtriser les bases (10h max, faut pas pousser non plus). Ne vous attendez pas à un véhicule pimpant pour faire vos premiers tours de roue, vous vous retrouverez sûrement au volant d’une vieille 205 ou Clio usée par des élèves français il y a deux décennies. Second cas, vous optez pour la formule « easy express pas réglo du tout mais tout le monde fait ça et personne ne dit rien alors pourquoi se prendre la tête ». Vous l’aurez compris, certaines auto écoles vous garantissent en quelque sorte l’obtention de votre permis sans huile de coude contre une bonne dizaine de gros billets afin de graisser la patte de la personne qui vous délivrera le sésame. Cette pratique est bien sûr illégale, à vous de voir et d’assumer les conséquences s’il y en a.

Si vous ne voyez presque aucune voiture auto-école en circulation dans Dakar, vous savez maintenant pourquoi. En moyenne, vous aurez déboursé  environ 200€, vous pourrez utiliser votre véhicule en tout légalité mais ne savez toujours pas conduire, chouette. Que du bon pour améliorer la circulation désastreuse et les chiffres de la sécurité routière. Je vous vois déjà (vous le français qui galère à décrocher le permis) derrière votre écran lisant cet article et se disant « Super je vais faire un aller-retour au Sénégal pour ensuite faire légaliser mon permis en France ». Pas si vite, il vous faut rester au moins 6 moins ici (certificat de radiation du registre des français établis hors de France et tampons du passeport à l’appui) pour ensuite le valider en France… Attention, si votre permis français vous a été retiré, obtenir un permis sénégalais ne vous autorisera pas à conduire en France (arrêt de la cour de cassation du 14 mai 2008 N°08-80841).

Promouvoir le tourisme au Sénégal

Montez le son et évadez-vous le temps d’un instant. Une bien belle vidéo pour promouvoir le tourisme au Sénégal. Convaincu? Vous n’avez plus qu’à prendre vos billets d’autant plus que la compagnie Corsair effectue désormais des vols directs et quasi quotidiens depuis Paris pour ~500€ TTC l’aller-retour (Air France n’a qu’à bien se tenir). Une raison de plus pour vous laisser tenter!

Obtenir le code de la route au Sénégal

Alors qu’en France, avant d’obtenir le code il faut débourser plusieurs centaines d’euros, des dizaines d’heures d’entraînement et parfois le rater à plusieurs reprises, au Sénégal c’est presque une formalité.

Ayant obtenu mon code il y a presque 10 ans (pfiou), je me rappelle bien avoir passé un bon nombre de soirées à l’auto école pour appuyer sur les bonnes touches de la télécommande et espérer faire un maximum de 5 fautes. « Pouvoir » ou « devoir »? Telle était la question. A chacune des 40 questions, il fallait faire face à la subtile différence entre « je peux » et « je dois ».

Question 7 (facile) : Je vois un panneau « STOP »

A. Je peux m’arrêter
B. Je dois klaxonner pour prévenir les autres automobilistes de ma venue
C. Je dois m’arrêter
D. Je fais demi tour.

Le jour de l’épreuve réelle, de la vraie, vous vous retrouvez au milieu d’une centaine de personnes avec une télécommande à la main face à un grand écran. Vous stressez un peu car vous savez que si vous le ratez aujourd’hui il faudra peut être attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant de pouvoir retenter votre « chance », faute de place.

Vous voulez passer votre code au Sénégal? Rien de plus simple. Inscrivez-vous dans une auto école plus ou moins sérieuse et elle sera capable de vous inscrire quasiment le lendemain à un examen qui ne compte pas pour du beurre. Après tout, ça sert à quoi de lire, relire et re-relire le livre du code de la route, hein? Vous avez passé bien assez de temps sur la route depuis votre naissance pour connaître ses règles et ses dangers. Le jour de l’examen, on vous demande alors « oral ou écrit? ». N’hésitez pas, choisissez l’oral.

Vous vous asseyez alors sur votre chaise au milieu d’une quinzaine de personnes. Face à vous, une grande affiche montrant tous les panneaux du code (sauf bien sûr celui du « Verglas fréquent » et d’autres peu appropriés au Sénégal…). L’inspecteur vous en montre quatre et vous devez lui dire quel est leur signification. Mais attendez… vous devez attendre votre tour! Car oui, vous allez entendre la réponse de chacune des personnes qui vous précèdent! Vous n’avez plus qu’à faire confiance aux autres… ou pas. Et « Voilà » vous avez votre code sans jamais avoir entendu une seule fois la notion de priorité à droite. Elle est pas belle la vie?!

Il ne faut pas oublier que les règles de la route sont quasi les mêmes en France et au Sénégal. Cependant, certains se sont amusés à écrire le nouveau code de la route au Sénégal qui colle plutôt bien à la réalité! Prochaine étape, l’obtention du permis de conduire.